Au terme de sa troisième saison en N1, Corentin Wattier (21 ans) a été élu meilleur jeune 2018. Enfin, diront les connaisseurs, lui qui fut barré par son grand pote Tanguy Metayer, alors à Bassilly-Silly, en 2016 et par William Cassart, qui découvrait l’élite avec Baasrode voici un an. Un titre amplement mérité, qu’il aurait d’ailleurs déjà pu décrocher en 2017. « Honnêtement, je préfère que ce soit au terme de cette formidable saison que nous avons connue à Ogy. Être quatrièmes du championnat, avec une présence sur la Grand-Place de Bruxelles et au Huit de Septembre à Ath restera à jamais dans nos mémoires et ce titre de meilleur jeune, je le partagerai volontiers avec mes coéquipiers sans qui cela n’aurait pas pu se faire. Ils en sont en quelque sorte les artisans également car on ne peut pas décrocher de prix individuel sans un collectif de premier ordre. A travers moi, ils sont donc aussi récompensés. »

Bon nombre de joueurs élus « meilleur jeune » sont devenus par la suite « Gant d’Or ». A l’image de son club, Corentin Wattier reste modeste. « Nous progressons, le club et moi, et l’on espère tous poursuivre sur notre lancée. Si nous devrons en 2019 assumer notre parcours 2018 en devant le confirmer, le rêve serait de pouvoir jouer le titre un jour. » A Ogy ou ailleurs ? « Je ne suis pas un pigeon voyageur. Je me sens bien dans ce club familial où je suis arrivé d’Oeudeghien. Je viens de terminer ma 5e saison ici et c’est un réel plaisir d’évoluer avec des gars sympas. Notre entente parfaite nous aide à briller sur le terrain. J’espère que cela continuera. »

Plus tard dans la soirée, Corentin Wattier a pu applaudir sa compagne Océane Musch, médaillée au « One Wall » en compagnie de Sarah Clément et d’Apolline Potiez lors de l’« Euro » de Franeker en août dernier, et félicitée par la NK-FNJP.

La « Decima » pour Christophe Monnier. Entendez par là que le Lessinois de Kerksken a décroché ce vendredi 5 octobre son dixième titre de meilleur cordier. Un record évidemment qui ne l’a pas laissé de marbre même si l’on sait que le « Tof » n’est pas le plus extraverti des joueurs de N1. « Honnêtement, ce titre-ci aura une place toute particulière dans la hiérarchie de mes trophées individuels car il récompense un titre de champion acquis avec notre caractère plus qu’avec nos qualités. Je ne joue jamais en pensant au titre de meilleur cordier. Je suis venu à Kerksken pour gagner des titres collectifs prioritairement, mais les récompenses individuelles viennent ensuite. Et je dois être honnête en disant que j’aurais tout de même été déçu si je n’avais pas gagné cette saison tant mon impression d’avoir été régulier tout au long de la saison était grande. Il y a bien l’un ou l’autre titre acquis dans le passé avec Maubeuge qui a pu me surprendre, mais là, ce n’était pas le cas. Je l’ai donc obtenu et j’en suis fier comme des autres. » Depuis quatre saisons en pays alostois, Christophe Monnier a toujours été champion. Il étoffe donc une carte de visite déjà impressionnante. De quoi regretter de ne pas être venu plus tôt à Kerksken ? « J’aurais pu venir en 2014 mais ce fut 2015. Ce sont les aléas d’une carrière mais comme Nico (Nantel), ma soif de victoires n’est toujours pas étanchée. A Kerksken, on se remet annuellement en question pour repartir de l’avant. » Et l’on sait que cela marche…

A défaut d’avoir réitéré les joies de 2017 avec Isières, Dimitri Dupont, qui, en fin de saison, avait retrouvé des sensations qui lui avaient permis d’être engagé dans la course au « Gant d’Or » lors du premier tour de votes 2017, s’est consolé en décrochant le titre de joueur le plus fair-play un an après… son frère Nicolas. « On m’a un peu chambré », confie le talentueux grand-milieu d’Isières, « mais, personnellement, je suis très honoré de ce prix car j’estime que c’est une reconnaissance du joueur que je suis sur le terrain et de l’image que je tiens à véhiculer. L’on m’a inculqué certaines valeurs qui ne sont pas toujours en adéquation avec les pratiques dans les milieux ballants, mais je n’en ai cure. Je serai le dernier à hurler sur l’arbitre et le premier content de voir des sourires sur le visage des supporters des deux camps à la fin d’une lutte. Être respectueux envers tout le monde, c’est un principe chez moi. C’est pourquoi, je le répète, je suis très honoré d’avoir reçu ce prix. » Etat d’esprit à méditer par beaucoup et à prendre en exemple, assurément…

On peut parler de progression fulgurante dans le cas de Johan Van Holder, élu « Sifflet d’Or » et qui succède ainsi à celui avec qui il arbitré sur la Grand-Place de Bruxelles, à la finale du tournoi du Sirault, à la manche aller et à la « belle » de la finale du championnat, sans compter le Championnat d’Europe à Franeker, Fabrice Mariaule. Ces deux-là s’entendent comme larrons en foire. « Je profite de l’expérience du Bloem. Dois-je préciser que je suis très heureux de ce prix ? Depuis vendredi soir, je suis assailli de messages de félicitations. Entre autres, Benjamin Dochier, Thomas Piérard, Pascal Dehantschutter, Rudy Cassart et bien d’autres. » Arrivé en N1 en 2016, Johan Van Holder n’a cessé de monter, de manière linéaire, dans la hiérarchie du Sifflet d’Or : 3epour son accession à l’élite, puis 2e l’an dernier et premier cette fois. « Pour être honnête, je trouve que ma meilleure saison fut 2017. Cette année, j’ai eu un mois difficile que je ne m’explique pas. Cela me tourmente encore aujourd’hui. J’ai notamment un Grimminge – Isières en tête où j’ai donné une carte jaune à Damien Famelart, mais j’aimerais le rencontrer pour qu’on s’explique. Je suis comme ça : j’aime que les choses soient correctes. Et ce jour-là, j’ai commis une erreur ; je l’ai reconnu, mais je ne pouvais revenir en arrière. J’ai beaucoup réfléchi par rapport à cette lutte pour justement éviter que cela se reproduise. Il faut constamment se remettre en question et je le ferai deux fois plus maintenant que j’ai ce prix. En tout cas, il me motive à être encore meilleur dans les années à venir. » On n’en doute pas…

Eric de Boer



Tous les classements 2018 Gant d’Or

            
 Gant d’or – Gouden Handschoen 2018   
            
Premier Tour – 1ste RondePts -Punt.Deuxième Tour – 2de RondePts -Punt.
            
Nicolas Natel (Kerksken ) 951Tanguy Metayer ( Thieulain )97 
Tanguy Metayer ( Thieulain )512Nicolas Natel (Kerksken ) 83 
Samuel Brassar (Kerksken ) 413Nicolas Becq (Thieulain)  11 
Timmy Joos (Baasrode) 264Benjamin Dochier (Kerksken)10 
Corentin Wantier (Ogy) 155Samuel Brassar (Kerksken )8 
Guillaume Dumoulin (Thieulain)96William Cassart (Baasrode)4 
Benjamin Dochier (Kerksken)67Timmy Joos (Baasrode) 3 
Dimitri Dupont ( Isières) 6 Corentin Wantier (Ogy) 3 
Nicolas Becq (Thieulain)  59Dimitri Dupont ( Isières) 2 
Philip De Wolf (Mont-Gauthier )510Guillaume Dumoulin (Thieulain)1 
Gaëtan Merveille ( Acoz) 3 Philip De Wolf (Mont-Gauthier )1 
William Cassart (Baasrode) 2 Christophe Monnier (Kerksken)1 
Antoine Hazard (Acoz) 1 Steve Devos (Galmaarden)1 
      Glenn Lievens (Grimminge)1 
            
  Classement Général – Algemeen Klassement   
            
      Pts -Punt.    
 1Nicolas Natel (Kerksken )178     
 2Tanguy Metayer ( Thieulain )148     
 3Samuel Brassar (Kerksken )49     
 4Timmy Joos (Baasrode) 29     
 5Corentin Wantier (Ogy) 18     
 6Nicolas Becq (Thieulain)16     
  Benjamin Dochier (Kerksken)16     
 8Guillaume Dumoulin (Thieulain)10     
 9Dimitri Dupont ( Isières)8     
 10William Cassart (Baasrode)6     
  Philip De Wolf (Mont-Gauthier )6     
 12Gaëtan Merveille ( Acoz)3     
 13Antoine Hazard (Acoz) 1     
  Christophe Monnier (Kerksken)1     
  Steve Devos (Galmaarden)1     
  Glenn Lievens (Grimminge)1     
            
            
  Meilleur Jeune – Beste Jongere     
            
       Pts -Punt.   
 1Corentin Wantier (Ogy)103    
 2Jonas Scarcez (Isières)   44    
 3Thibaut De Winter (Baasrode) 34    
 4Devan Cassart (Mont-Gauthier) 32    
 5Guillaume Dehandschutter (Oeudeghien)4    
  Robin Vanneste (Acoz)  4    
  Virgille Verset ( Oeudeghien) 4    
            
            
  Meilleur Cordier – Beste Koordspeler   
            
       Pts -Punt.   
 1Christophe Monnier (Kerksken)93    
 2Grégory Van Impe (Baasrode) 25    
 3David De Vits ( Kerksken) 22    
 4Kevin Vandenabeele (Thielain) 21    
 5Donatien Delbecq (Thieulain) 14    
 6Aurélien Bracke (Ogy)  12    
 7Thibaut De Winter (Baasrode) 10    
 8Steve Defever (Acoz)  6    
 9Brent Boeykens (Grimminge) 4    
  Jean-Marc Namur (Sirault) 4    
 10Damien Famelart (Isières) 1    
  Xavier Fiasse (Mont-Gauthier) 1    
  Michaël Frébutte (Isières) 1    
  Vincent Pozzebon (Galmaarden) 1    
  Corentin Schmit (Mont-Gauthier)1    
            
            
  Fair-Play (Rudy sauvage) Prijs – Prix     
            
       Pts -Punt.   
 1Dimitri Dupont ( Isières)68    
 2Arnaud Dubart (Ogy)  55    
 3Kevin Vandenabeele (Thielain) 41    
 4Aurélien Bracke (Ogy)  33    
 5Steve Defever (Acoz)  24    
            
            
  Sifflet d’or – Gouden Fluit      
            
       Pts -Punt.   
 1Johan Van Holder74    
 2Fabrice Mauriaule  43    
 3Dominque Druart  16    
 4Rudy Cassart  8    
 5Xavier Charlot  4    
  Laurent Dufey  4    
  Marc Rondiat   4    
 8Christian Coppine  3    
  Pierre Duhoux  3    
 10Ludwig Joos   2    
 11Patricia Dusépulchre  1
Next
MOT DU PRÉSIDENT – WOORD VAN DE VOORZITTER